Article, Guide d'achat

Photo au flash : quel matériel pour débuter ?

Si vous avez envie de vous lancer dans le portrait au flash, il n’est pas forcément nécessaire d’investir dans du matériel très couteux, surtout pour débuter. Pour le prix d’un flash cobra de marque, vous pouvez vous constituer un kit « strobist » complet comprenant flash, déclencheur radio, trépied, parapluie et accessoires !

 

Le flash

L’élément principal de votre kit sera évidemment le flash. Il existe plusieurs sources de lumière artificielle pour le studio tels que les éclairages à lumière continue ou les flashs de studio très puissants, mais je vous propose de commencer avec un kit léger et portable, que vous pourrez utiliser aussi bien en intérieur qu’en extérieur en toute autonomie.

La base du kit se portera donc sur l’utilisation de flashs « cobra », ceux que l’on monte habituellement sur la griffe porte-flash de l’appareil, mais que nous utiliserons de manière différente en studio.

Bien qu’un flash soit suffisant pour un grand nombre de portraits, en avoir deux ou trois offre plus de possibilités créatives. Or, un flash de marque coûte assez cher (entre 250€ et 400€ pièce) et il ne s’agit pas ici d’investir lourdement. Notre choix se portera donc sur des flashs « low cost », fabriqués en Chine mais suffisamment qualitatifs pour effectuer le travail que l’on attend d’eux.

Un constructeur sort du lot et est très plébiscité par les « strobistes », il s’agit de Yongnuo et particulièrement du flash YN560-III qui, à environ 60€ pièce, est le modèle idéal pour notre kit :

YN560-III

Flash Yongnuo YN560-III

 

De prime abord on pourrait être méfiant vis à vis de tels flashs, considérant que les appareils de marques sont largement supérieurs, mais pour l’usage de studio il n’apporteront rien de plus pour un coût bien plus conséquent.

Les flashs Yongnuo sont très bien construits et solides, ils disposent de toutes les fonctionnalités importantes, d’un nombre guide de 58 (à 100ISO et 105mm) et cerise sur le gateau, ils sont équipés d’un récepteur radio permettant d’être déclenchés à distance (ce qui est essentiel pour la photo de studio).

Je possède 3 flashs YN560-III et c’est le nombre idéal pour répondre à pratiquement toutes les situations. Si vous débutez en éclairage artificiel, vous pouvez commencer avec un seul flash puis compléter votre kit par la suite en achetant un ou deux flashs supplémentaires.

Il est important de noter que ces flashs ne sont pas TTL, vous ne pourrez les utiliser qu’en mode manuel. Je ne vous les recommanderai donc pas pour l’utilisation en reportages, soirées ou mariages (le TTL est ici un confort d’utilisation considérable), mais pour le studio le TTL ne sert à rien – ou presque – et le mode manuel s’impose pour contrôler finement la lumière et s’assurer qu’elle est reproductible image après image.

Inutile donc de dépenser plus pour des fonctions avancées qui ne vous seront d’aucune utilité en studio, un flash basique mais puissant est tout ce qu’il vous faut, et sur ce point le YN560-III est un excellent compromis qualité/prix.

Note : les flashs YN560-III sont vendus en monture Nikon ou Canon, si vous possédez un appareil de ces marques autant prendre un modèle adapté, en revanche pour l’utilisation avec les appareils Fujifilm X ça n’a aucune importance et vous pouvez acheter n’importe quel modèle. Il existe aussi un modèle plus récent, le YN560-IV, mais il n’est pas nécessaire de dépenser plus car la version III offre les mêmes performances et s’avère amplement suffisante.

 

Eclairage avec un flash Yongnuo YN560-III et une boite à lumière

 

Le déclencheur radio

En studio vous n’utiliserez quasiment jamais votre flash monté sur la griffe porte-flash de l’appareil, au contraire le ou les flashs seront « déportés » et placés autour du sujet afin d’obtenir des éclairages flatteurs.

Auparavant il était nécessaire de relier les flashs déportés au boîtier à l’aide d’un cable mais désormais la technologie radio permet de s’affranchir de tout câblage et de travailler avec un maximum de liberté.

Le déclencheur radio est un petit appareil qui se fixe sur la griffe porte-flash de l’appareil et qui envoie le signal de déclenchement à un ou plusieurs flashs au moment ou vous appuyez sur le déclencheur. Certains sont basiques (ils se contentent uniquement d’envoyer le signal de déclenchement) et d’autres sont plus évolués car ils offrent des fonctionnalités supplémentaires telles que le contrôle à distance de la puissance de l’éclair, le choix du zoom mais aussi la répartition des flashs en groupes.

Chez Yongnuo c’est le déclencheur YN560-TX qui offre toutes ces possibilités, pour un prix dérisoire d’environ 40€ :

Yongnuo YN560-TX

Le déclencheur radio Yongnuo YN560-TX

 

Ce déclencheur a été conçu pour fonctionner avec les flashs YN560-III et je vous recommande donc d’acheter l’ensemble pour un confort d’utilisation optimum.

Le YN560-III permet donc de déclencher vos flashs à distance, mais aussi de régler (toujours à distance) la puissance de l’éclair et le zoom. Lorsque votre flash est placé dans une boite à lumière à 2,5m de hauteur, c’est vraiment très pratique, surtout si vous travaillez sans assistant.

Si vous utilisez plus d’un flash, vous pouvez les placer dans des groupes individuels (A, B, C) ce qui vous donne la possibilité de les régler indépendamment, mais aussi de ne pas déclencher obligatoirement tous les flashs, ce qui est intéressant pour la « construction » de l’éclairage qui s’effectue plus facilement une source de lumière à la fois.

Pour 40€ il n’y a pas lieu d’hésiter, j’ai pris des centaines de photos avec ce déclencheur et il n’a pas failli une seule fois. De plus sa portée est très grande (une centaine de mètres).

Note : comme pour les flashs YN560-III, le YN560-TX est vendu en monture Nikon ou Canon, si vous possédez un appareil de ces marques autant prendre un modèle adapté, en revanche pour l’utilisation avec les appareils Fujifilm X ça n’a aucune importance et vous pouvez acheter n’importe quel modèle.

 

Les accumulateurs

Les flashs et le déclencheur radio nécessitent de l’énergie pour fonctionner, il faut donc acheter soit des piles, soit des accumulateurs rechargeables. Je vous conseille fortement les accumulateurs car s’ils sont plus chers à l’achat ils vous permettront d’effectuer de sérieuses économies sur la durée, les flashs étant très gourmands en énergie (surtout utilisés à pleine puissance).

La référence est incontestablement les accus Eneloop qui sont performants et qui ne se déchargent pas même durant de longues périodes d’inactivité :

Panasonic Eneloop

Chargeur et accumulateurs Eneloop

 

Achetez au minimum un pack de 4 accumulateurs pour chaque flash YN560-III et il vous faudra aussi 2 accumulateurs pour le déclencheur radio. J’ai acheté 20 accus pour mes 3 flashs et le déclencheur, ce qui me donne une petite marge lorsque j’utilise un des flashs à pleine puissance durant plusieurs heures. Avoir un ou deux packs de plus est souvent une bonne chose.

Vous aurez donc besoin :

Si vous achetez plusieurs packs, prendre un 2ème chargeur peut s’avérer pratique car le temps de chargement est assez long.

 

Le trépied

Vos flashs ne seront pas montés sur la griffe porte-flash de l’appareil, comme nous l’avons vu, mais sur des trépieds spéciaux que vous pourrez placer librement autour du sujet. Ces trépieds devront être capables de s’étendre de quelques centimètres à au moins 2m de hauteur pour assurer des éclairages à angles variés.

Ici aussi il est inutile d’investir dans du matériel haut de gamme, pour un usage amateur un trépied basique fera amplement l’affaire. Il convient toutefois de ne pas acheter « le moins cher du moins cher » car la qualité n’est pas toujours au rendez-vous et vous risquez d’acquérir du matériel qui sera difficile à manipuler ou qui cassera au bout de quelques sessions.

Un bon rapport qualité/prix est le Walimex Pro FT-8051 qui coute environ 35€. Il est de bonne construction, s’étend jusqu’à 2,6m, ses tubes sont montés sur amortisseurs et il peut soutenir une charge de 4kg. De plus il est livré avec un sac de transport.

Walimex Pro FT-8051

Trépied Walimex Pro FT-8051

 

Idéalement vous disposerez d’un trépied pour chacun de vos flashs, ceci vous permettra de n’avoir aucune contrainte de positionnement de vos sources de lumière.

 

Le diffuseur

Complément essentiel de votre kit, le diffuseur de lumière va permettre d’adoucir l’éclairage brut du flash en projetant la lumière à partir d’une zone bien plus large que celle du flash. L’objectif est de rendre les ombres bien moins dures et prononcées, ce qui n’est pas très esthétique notamment pour les portraits féminins.

Il existe plusieurs sortes de diffuseurs, mais pour débuter l’idéal est le parapluie car il est très polyvalent et vous permettra de bien démarrer. Par la suite et avec l’expérience acquise, vous pourrez compléter votre kit avec d’autres diffuseurs un peu plus « techniques », tels que les boites à lumières, les bols beauté, les « ring flash », etc.

Vous trouverez des parapluies à foison sur les sites de vente, personnellement j’utilise celui-ci qui est intéressant car il est assez grand (109cm) et il est modulable pour être utilisé aussi bien en réflexion qu’en diffusion, pour un prix de 35€ environ :

Westcott 109cm

Parapluie Westcott 109cm

 

Si vous avez plusieurs flashs, vous pouvez malgré tout commencer avec un seul parapluie, les flashs supplémentaires vous serviront essentiellement à créer des éclairages d’ambiance ou à éclairer votre sujet par l’arrière pour lui octroyer un halo lumineux très esthétique.

Toutefois un 2ème parapluie sera toujours très utile pour créer un éclairage secondaire, de faible puissance, afin d’atténuer encore plus les ombres projetées par l’éclairage principal sur le sujet.

Eclairage avec un flash Yongnuo YN560-III et un parapluie Westcott 109cm

 

La rotule

Dernier élément indispensable qui fait le lien entre votre trépied, votre flash et votre parapluie : c’est la rotule.

Elle permet de fixer le flash sur le trépied et de soutenir le parapluie. Et comme elle est articulée, vous pourrez orienter votre flash et votre parapluie sur n’importe quel angle horizontal et vertical. Associée à la hauteur variable du trépied, le positionnement de votre source de lumière sera quasiment sans limites.

Ici aussi il y a de multiples modèles mais j’ai retenu une rotule simple et économique (12€), bien que solide :

Rotule Kaavie

Rotule multi-fonction Kaavie

 

Comptez qu’il vous faudra une rotule par trépied pour pouvoir monter vos flashs.

Flashs combinés

Sachez que si vous avez deux ou trois flashs, vous pouvez les combiner pour augmenter l’intensité lumineuse et arriver (dans une certaine mesure) à bien éclairer un sujet même en plein soleil, comme ici :

Eclairage avec 3 flashs Yongnuo YN560-III et un parapluie Westcott 109cm

 

J’ai pris cette photo au X100s en plein contre-jour et face au soleil, avec mes 3 flashs YN560-III réglés à pleine puissance derrière mon parapluie Westcott 109cm. Un seul flash aurait été ici insuffisant pour « contrer le soleil ».

Si vous comptez faire ce genre d’images en extérieur, je vous recommande non seulement d’acheter 3 flashs mais aussi cette rotule spéciale Kaavie qui vous permettra de les combiner sur un seul trépied.

 

En résumé

Après ce tour d’horizon du matériel de base pour le studio, je vous propose quelques idées de kits.

Kit de base pour débuter

Budget : environ 220€

Ce kit est idéal pour apprendre à créer des portraits au flash, pour débuter il est préférable de commencer avec une seule source de lumière et d’en maîtriser tous les usages avant d’envisager l’ajout de sources supplémentaires. La puissance d’un seul flash cobra vous limitera au studio en intérieur, voire en extérieur mais en condition de luminosité ambiante modérée.

 

Kit avancé 2 sources

Budget : environ 370€

Si vous avez déjà de l’expérience, ou que vous souhaitez étendre votre kit de base, l’ajout d’une 2ème source de lumière étendra vos possibilités créatives. Le second flash servira aussi bien à éclairer un fond pour mieux détacher le sujet, créer un liseré lumineux sur une chevelure, ou comme éclairage complémentaire de l’éclairage principal.

 

Kit expert 3 sources

Budget : environ 550€

Ce dernier kit très complet inclut plus de packs d’accumulateurs pour l’utilisation des flashs en extérieur et à pleine puissance, ainsi qu’un kit de grille en nid d’abeille pour contrôler finement l’étendue de l’une de vos sources de lumière, très utile pour éclairer un fond. Ce dernier kit, à peine plus cher qu’un flash de marque haut de gamme, vous permettra de répondre à pratiquement toutes les situations. C’est le kit que j’utilise actuellement et qui me donne satisfaction.

 

Et ensuite ?

Acheter le matériel est une chose, apprendre à l’utiliser en studio en est une autre. Cet article a été écrit pour vous aider à vous équiper à moindre coût mais n’est pas un guide d’apprentissage de la photo en studio et des techniques d’éclairage, car le sujet est vaste et dépasserait largement le cadre de cet article.

Si vous envisagez sérieusement de vous lancer dans la photo au flash, je vous recommande cette formation vidéo complète qui vous permettra de comprendre les fondamentaux et de démarrer dans de très bonnes conditions. Il s’agit d’une formation payante (19,90€) mais elle couvre tout de A à Z et ceci vous évitera de « creuser le net » pour trouver ça et là les différentes techniques.

Alternativement, vous pouvez chercher des tutoriels sur internet et YouTube avec les mots clés « tutoriel flash studio », « tutoriel strobisme », ou « strobist tutorial ». A noter qu’il y a foison de tutoriels mais la plupart sont en Anglais.

Sur ce site vous trouverez quelques explications intéressantes (série d’articles dans le menu ARTICLES TECHNIQUES / strobist).

J’espère que cet article vous sera utile et vous permettra de mettre le pied – sans vous ruiner – dans le monde du portrait au flash !

 

Facebooktwittergoogle_plusmail
Billet précédent Billet suivant

Ceci peut aussi vous intéresser

26 Commentaires

  • Répondre Claude 14 février 2017 à 11 h 09 min

    Merci Gil pour cet article très intéressant sur la photo au flash.
    J’ai acquis par l’intermédiaire de votre site une partie du matériel conseillé et j’en suis très satisfait.
    On retrouve le plaisir de construire des éclairages.

    Mais…mais…mais… on en veut toujours plus et je me demandais s’il serait possible de trouver une lampe LED (d’un encombrement raisonnable et d’une puissance suffisante dans un studio d’ambiance sombre) que l’on pourrait scotcher sur la tête des flashes et qui servirait de lampe témoin. Ceci permettrait d’avoir une prévisualisation de l’effet de lumière sur un sujet de taille raisonnable, pas sur un groupe bien sûr, avant le déclenchement . Quelqu’un a-t-il une idée la-dessus?

    D’aute part, les YN560III permettent le déclenchement d’une série d’éclairs à une fréquence donnée.
    J’ai voulu exploiter cette possibilité en tentant de réaliser une prise de vue stroboscopique.
    J’arrive bien à déclencher la série d’éclairs manuellement, mais lors de la prise de vue, le boitier XT-1 ne déclenche qu’un seul éclair.
    Si quelqu’un trouve la solution, je suis preneur.

    Longue vie au site « Le Fujiste »

    • Répondre Gil 14 février 2017 à 11 h 15 min

      Merci pour vos encouragements !
      Pour le mode stroboscopique, je vous avait promis de faire le test mais hélas je n’ai pas mon X-T1 avec moi en ce moment.
      Je ferai le test dès que je le récupère.

    • Répondre Bienvenu 26 mars 2017 à 18 h 41 min

      Merci, c’est clair comme rarement.
      Bonne soirée.

  • Répondre Niko VALLET 23 janvier 2017 à 16 h 53 min

    Hello Gil, tombé ici un peu par hasard en cherchant des infos sur les compatibilités avec le x100s qui fait parti de mon parc depuis peu. Content de lire une recommandation pour ma formation vidéo, que j’espère étoffer prochainement 😉

    Bonne continuation, au plaisir.

  • Répondre Leslie 22 janvier 2017 à 15 h 09 min

    Bonjour,
    Je possède un X-Pro 2 et je viens d’acquérir le flash Fuji EF-X500. Je souhaiterais acheter un autre flash pour faire un studio mobile strobist, mais vu le prix je voudrais acheter un flash Yongnuo. Je me demandais donc s’il est possible de mixer les marques des différents flashs, et si mon flash fuji pourra être « maitre » de l’autre flash ? Ou alors si le système de déclencheur pourra fonctionner avec un flash fuji et un flash yongnuo ?

    Merci beaucoup pour votre aide, je débute en photo au flash et c’est encore très flou pour moi 🙂 !

    • Répondre Gil 22 janvier 2017 à 16 h 13 min

      Bonjour,
      Il est tout à fait possible de mixer différentes marques, en tenant compte des points suivants :
      – il peut y avoir une différence de température de couleur entre les 2 flashs, ce qui peut se voir sur les photos
      – le EF-X500 peut déclencher un Yongnuo en optique (détection par le YN de l’éclair du flash principal, ce qui provoque son déclenchement)
      – le flash Yongnuo sera obligatoirement en mode manuel (pas de TTL)

      • Répondre Leslie 26 janvier 2017 à 14 h 02 min

        Bonjour,

        Merci beaucoup pour la réponse ! Je vais donc essayer avec un flash et un déclencheur Yongnuo.
        Bonne journée.
        Leslie

  • Répondre Nicolas 9 décembre 2016 à 21 h 53 min

    Bonjour,

    Je voudrais avoir confirmation pour la compatibilité du sabot. Je souhaite acquérir : Yongnuo YN560-TX avec deux flashs YN-560 IV. Par contre j’hésite entre la monture NIKON ou CANON pour mon FUJI X-T1. Est-ce que vous êtes certain que les deux types de monture fonctionnent (CANON ou NIKON) ?
    Merci beaucoup,
    Nicolas.

    • Répondre Gil 11 décembre 2016 à 15 h 41 min

      Bonjour Nicolas,
      Vous pouvez prendre n’importe quelle monture, ça fonctionnera.
      Si vous hésitez, les miens sont en monture Nikon et aucun soucis.

      • Répondre Nicolas 11 décembre 2016 à 18 h 27 min

        Merci beaucoup ! Justement Nikon, ça m’arrange 🙂

  • Répondre Moxa 12 août 2016 à 9 h 19 min

    Les hasards du net sont parfois … très bien !
    Fujiste moi même je cherchais des renseignements sur les bons dématriceurs du Xtrans, et je tombe sur les flashes, les piles rechargeables et tout ça. Merci

    Je voulais apporter ma pierre à l’édifice en parlant de chargeur de batteries rechargeables (et j’utilise aussi les ENELOOP) :
    Ne pas utiliser les chargeurs à 10 € qui ne font que charger (et à courant trop fort – rapide mais destructeur)

    Mais celui-ci (60€ qd même) qui décharge, entretient, test, charge. Programmable par piles. Une merveille : La Crosse Technology RS1000-BLI

    Amitiés Fujisismes 🙂

  • Répondre Gwen 11 mai 2016 à 13 h 25 min

    Très sympa cet article.Je suis nouveau chez fuji,j’ai un xt-1 depuis peu,j’étais chez Nikon avant,j’ai les mêmes flash mais des triggers basique et ça ne fonctionne pas.D’ailleurs je n’arrive même pas à faire fonctionner le flash livré avec le boitier.J’ai cherché dans le manuel mais je ne trouve rien.En fait j’ai pas accès au menu « mode flash » que ce soit par la touche Q ou par les menus,le mode est inactif.Je dois avoir un paramètre activé dans un autre menu qui le bloque mais je ne vois pas lequel,rien dans le manuel d’utilisateur.Une idée d’ou ça pourrait venir ? Merci.

    Cordialement.
    Gwen.

    • Répondre Gil 11 mai 2016 à 13 h 41 min

      Bonjour Gwen,
      Si le menu flash est inactif c’est que vous avez activé le mode silencieux (menu PARAM 1 => SON & FLASH DESACTIVÉ).
      Il suffit de désactiver ce mode et vous aurez de nouveau accès aux réglages du flash.
      Si vous cherchiez juste à couper le son, vous pouvez le faire avec le menu en dessous qui permet de régler les sons individuellement.

      • Répondre Gwen 11 mai 2016 à 19 h 19 min

        Merci beaucoup pour la réactivité de votre réponse et oui effectivement c’était bien çà.Merci encore une fois et bonne continuation,en espérant longue vie à ce site.

        Cordialement.

      • Répondre Gwen 30 mai 2016 à 13 h 09 min

        Bonjour Gil,
        Je reviens vers vous pour vous solliciter une fois de plus,veuillez m’en excuser.Je possède des déclencheurs RF603 1ère génération et j’ai vu sur le net qu’ils ne fonctionnaient pas du coup au lieu d’acheter la 2ème génération j’ai pris le Yn560 TX que vous mentionnez dans votre article.Une fois installé il fonctionne le flash se déclenche par contre je n’arrive pas à changer la puissance du flash à distance avec ou l’angle (zoom) j’ai rien vu de bien concret sur la notice d’utilisation.Merci d’avance.

        Cordialement.
        Gwen

        • Répondre Gil 30 mai 2016 à 15 h 09 min

          Bonjour Gwen,

          Je suppose que votre flash est compatible avec le déclencheur (YN560-III ou YN560-IV).
          Est-ce que le flash est bien associé au YN560-TX (la manipulation pour le faire est un peu obscure) ?
          Si oui, est-ce que le flash est bien réglé sur le bon canal et le bon groupe ?

          Vous pouvez regarder ce tutoriel sur YouTube pour configurer tout ça : https://www.youtube.com/watch?v=y1iGRqPlIG0

  • Répondre Mike 10 mai 2016 à 22 h 03 min

    Voici un article très intéressant ,Merci.

    • Répondre Gwen 1 juin 2016 à 19 h 16 min

      Merci beaucoup pour ton aide précieuse,mon problème est résolu grâce à la vidéo que tu m’as mis en lien,qui est super bien expliqué au passage.En fait mon flash n’avait pas de groupe assigné,et j’ai pas le souvenir d’avoir vu la manipe à faire dans le manuel,je vérifierai.Encore un grand merci et bonne continuation,tes articles sont vraiment intéressant,je suis content d’être tombé sur ton blog.

      Cordialement.
      Gwen

  • Répondre Thierry 8 mai 2016 à 22 h 30 min

    C’est pour cela qu’il existe les filtres gris.

  • Répondre frederic 8 mai 2016 à 21 h 34 min

    Le seul problème c’est que mon fuji XT10 est limité au 1/180 donc impossible a utilisé pour des situation en plein contre jour si on veut l’arrière plan bien exposé .

    • Répondre Gil 8 mai 2016 à 23 h 31 min

      Oui c’est effectivement un problème qui se gère avec la fermeture du diaphragme et l’emploi de filtres gris neutres, mais au détriment de l’intensité lumineuse provenant du flash. Le X100S/T permet de synchroniser au delà du 1/1000s et est redoutable pour la photo au flash en plein soleil.

      • Répondre BEN 18 juillet 2017 à 9 h 03 min

        Bonjour, merci pour cet article !
        Je m’apprête à passer le pas mais je me demandais si avec mon XT-2 et cet équipement, je pourrais « facilement » faire de la photo en plein soleil.. Merci par avance pour votre réponse

        • Répondre BEN 18 juillet 2017 à 9 h 07 min

          Mince.. On ne peut pas éditer.. Je voulais également vous demander ce que vous pensiez du Yongnuo YN-568EX II qui est annoncé TTL et savoir s’il était compatible avec le hot shoe d’un XT2. Ce qui en ferait pour le coup, un meilleur choix..

          • Gil 18 juillet 2017 à 12 h 44 min

            Je n’ai pas pu l’utiliser donc je n’en sais rien, s’il existe un modèle compatible avec Fujifilm ça fonctionnera, par contre si vous achetez une version Canon ou Nikon ça ne fonctionnera pas en TTL.

        • Répondre Gil 18 juillet 2017 à 12 h 42 min

          Bonjour,
          La photo en plein soleil nécessite beaucoup de puissance pour illuminer le sujet, surtout s’il se trouve en contre-jour.
          L’autre problème c’est la limite de la synchro-flash (1/250s) qui est une vitesse d’obturation souvent trop lente en forte luminosité, pour rester dans la synchro-flash vous serez obligé de fermer fortement le diaph et/ou utiliser un filtre ND, dans les deux cas l’éclair du flash sera réduit.
          Bref utiliser un flash cobra pour contrer le soleil est assez compliqué.

          • BEN 19 juillet 2017 à 8 h 49 min

            Merci pour vos réponses, vraiment. Ma priorité étant du studio pour commencer, je pense que je vais suivre votre conseil initial et partir sur deux flashs Yongnuo et le YN560-TX. J’ai par contre lu qu’un internaute ne pouvait pas contrôler la puissance de ses flash avec ce déclencheur sur un XT2 .. Est-ce vrai ? Ce serait fort dommage, voir un deal breaker, d’avoir à enlever le scratch du diffuseur à chaque essai..

    Déposer un message